Adresse
/
Téléphone

1er novembre Route, Beau soleil puis brouillard avec 8°

 16 cyclos (petit nombre pour les derniers tours de roues) au départ ce matin et à la demande générale ce sera à 8h30 l’année prochaine.
Aujourd’hui c’est Gilbert qui nous propose un parcours et le vent nous emmène vers le sud.
Au départ (sur la D50) beau soleil mais plus on avance et plus le brouillard s’installe, passé Fauville l’éclairage est de rigueur.
Au sortir de Trouville Alain manque de pression (avec des pneus neufs)
Juste avant le village de Grancamp c’est à gauche vers St Nicolas et psiiiiiiiiiiiiiii c’est au tour de Gilles de changer de chambre à air.
Chouette nous allons à Caudebec !!!!!!!!!
Coquin de Gilbert au pied de la descente c’est à gauche pour remonter vers St Gilles puis St Aubin.
Au lieu dit « le cheval blanc » nous empruntons une petite route inconnue (encore une, et il y en aura d’autres) pour arriver à une centaine de mètres de la pépinière.
A Foucart nous allons à gauche vers Yébleron puis Hattenville et Bennetot et enfin la dernière difficulté du jour pour arriver à Normanville bien avant l’angélus pour prendre le pot de l’amitié en toute tranquillité.
Le compteur a quand même relevé 45 km et 250 m de dénivelé
 
N’oubliez pas que les rendez vous ont toujours lieu le dimanche et mercredi pendant la pause hivernale pour la route, le VTT et peut être la marche nordique (Consulter le site en page d’accueil pour le programme et l’horaire de départ).  
 

25 octobre Route, Beau soleil avec 8°

Ce beau temps ou peut être que le fait de dormir une heure de plus, nous sommes 23 cyclos au départ ce matin.
Où allons-nous ??????? Pourquoi cette question, Joël nous a préparé un de ces parcours dont il a le secret.
Au sortir du parking un retardataire fait le vingt-quatrième et nous prenons la direction de Thiouville, puis Ancourteville et descente sur Héricourt. A cette époque nous sentons bien la baisse de température. Pas pour longtemps, à Héricourt nous nous engageons sur la D131 et les commentaires vont bon train (à gauche vers Hautot St Sulpice ou peut être  vers Yvetot).
Yes j’ai gagné dit l’un d’entre nous, et pour une fois c’est LA GRANDE CÔTE vers Yvetot.
Au bon milieu de ce faut plat (pour certains) c’est à gauche pour une route inconnue qui doit nous mener vers Hautot St Sulpice
Nous ne verrons pas le village mais à la surprise générale nous passons près de la statue de St Sulpice.
Nous continuons près de  Veauville pour traverser Yvetot et comme par enchantement de toutes ces belles petites routes inconnues nous arrivons à Bois Himont puis St Aubin.
Chose inhabituelle nous choisissons un carrefour en pleine campagne pour la pause du jour (voir photo).
Et c’est reparti pour un passage près de Grancamp puis Lintot, Lanquetot, Raffetot, Rouville, un petit coucou aux golfeurs, Tocqueville, Bennetot (toujours par les petites routes) et « petit coup de C… » pour arriver à Normanville avec 70 km au compteur et quand même 470m de dénivelé 
 

18 octobre Route, Brouillard avec 11°

16 cyclos au départ ce matin malgré le brouillard, nous distinguons à peine la girouette mais nos amis fauvillais ont eu le vent de face pour venir, nous continuerons donc vers le nord pour aller voir la mer.
Faux départ, une fuite dès les premiers mètres, puis c’est parti vers Ourville puis Riville, Gerponville, Bertreville et Ouainville par les petites routes.
Nous continuons vers la mer par « Enerville » puis traversée de Canouville  dans le plus grand calme (Jean se repose) et ensuite Butot et Saint Martin avant de descendre sur Veulettes où la pause du jour s’impose.
Les avis sont divergents pour le retour, soit par la vallée ou soit par Canouville pour dire un petit bonjour à notre opéré.
La décision sera prise à la sortie de la voie cyclable de Paluel, nous empruntons la route des maraichers et à Vittefleur c’est tout droit pour Cany via Héricourt et c’est à droite pour la montée vers Canouville.
Ce n’est pas une montée mais deux qu’il faut gravir jusqu’à Canouville, un peu de repos au « bout enragé » pour saluer Jean qui se remet de son opération.
Puis c’est le retour par Ouainville, Theuville, Gerponville, Ourville et Normanville avec 56 km au compteur et 340m de dénivelé et pour le groupe qui a opté pour la vallée il a réalisé 64 km au compteur
 

10 octobre Route, Beau temps avec 7°

14 cyclos au départ ce matin sans une température très fraiche, et bientôt 15 car Pascal arrive sur un vélo inhabituel (tout ça pour une longueur de valve)
Le vent est à l’est et c’est parti vers Yerville par St Pierre et juste à la sortie de Bermonville Alain manque de pression d’air,  Gilbert en profite pour se joindre à nous.
Malgré les efforts de la veille pour certains d’entre nous (GENTLEMEN) l’allure est bonne
La pause a lieu sur la place de Yerville sous un beau soleil, c’est reparti vers Ouville et à l’entrée de ce village c’est Gilles qui manque de pression.
A Etoutteville nous allons vers Hautot St Sulpice pour descendre sur Héricourt.
Un retour par le Grémonpré est faisable afin d’arriver un peu en avance pour le rafraichissement du mois après 61 km et un dénivelé de 370 m
Photo : Bravo à Marie Thérèse et Gilbert pour leur victoire dans la catégorie mixte un licencié et  un non licencié lors de la gentlemen.
 

4 octobre Route, brouillard avec 9°

Malgré un brouillard à couper au couteau 16 cyclos sont présents ce matin.
Nous allons à Paluel pour marquer le vingt cinquième anniversaire des Randonneurs de Paluel.
Brouillard oblige, par sécurité et sur les conseils de notre Président nous emprunterons les petites routes pour minimiser le risque de rencontres fortuites d’automobilistes.                                         
Les cyclos équipés d’éclairage correct  seront devant et derrière.
Nous allons donc par Thiouville, Cleuville, dans la descente vers Le Hanouard c’est à gauche vers Ourville. A la statue de la Liberté nous allons à droite vers Grainville.
Après la froide rue c’est la haute rue, un peu de piste cyclable, le brouillard disparait, nous empruntons la D131 puis de nouveau la piste cyclable jusqu’à Cany.
Par la route de Caniel nous arrivons à Paluel au point d’accueil.
Quelques pancartes de Joyeux anniversaire sont affichées ça et là.
Le ravito est donné sur place, nous optons pour le 50km.
Direction Veulettes par la piste et sans dire bonjour à la mer nous grimpons sur Conteville, à droite nous redescendons sur Paluel (rassurez vous c’est le bon parcours), puis Vittefleur, Cany, Grainville où nous commençons à apercevoir quelques rayons de soleil.
A Héricourt, deux groupes se forment, un groupe pour un retour direct sur Normanville (faut pas être en retard pour les repas de « famille »), l’autre groupe prend la côte d’Hautot St Sulpice et à droite vers Hautot le Vatois  pour un retour sur Normanville avec 70 km au compteur et un dénivelé de 650m
 

27 septembre Route, beau temps avec 7°

Aujourd’hui nous allons à Yvetot pour participer aux « Montagnes de la Durdent » où les cols nous attendent.
Pour certains ce sont des côtes.
Mais le dimanche matin les cotes à fort pourcentage sont compliquées à gravir si on abuse des cotes (de Blaye, Rhône, Provence) le samedi soir.
Nous sommes quand même 13 cyclos au départ tout en sachant que deux cyclos du CCN sont en stage à Yerville pour leur brevet de moniteur
Deux groupes se forment au départ, un qui passe par Cliponville et l’autre par St Pierre pour un regroupement au point d’accueil à Yvetot ou nous retrouvons 4 cyclos sur place
4 cyclos sont déjà partis sur le 80 km mais n’oublions pas une cyclo solitaire rencontrée vers Oherville ce qui porte l’effectif à 22 cyclos pour cette randonnée ce qui nous permet une deuxième place au challenge du nombre (voir photo)
Revenons au départ de ces montagnes, un bon échauffement par les alentours d’Yvetot pour se retrouver à Hautot St Sulpice, et descente sur Héricourt mais au pied de la descente c’est à droite (sauf un qui préfère le cote du Rhone) par le col du « Bois Lambert » avec un passage à 14%. Quelques pieds à terre par la surprise et regroupement près du « Bercail » pour une réelle descente sur Héricourt.
Direction Oherville, ouf ……… au pied de l’église nous échappons  au col vers le manoir d’Auffay. Mais quelques hectomètres plus loin c’est le col de Foucart avec un passage à 16%. Et dire que nos 4 cyclos matinaux en ont gravi plusieurs dans le même style.
Regroupement en haut près du manoir et c’est plus calme vers Grainville où nous attend le « ravito »
Il est 11 heures, les capitaines de route préconisent un retour par Héricourt via le « Grémonpré » St Pierre et enfin Normanville avec 63 km au compteur.
 

20 septembre Route, beau temps avec 8°

C’est à 8h30 aujourd’hui le rendez vous des cyclos et comme d’habitude quelques uns d’entre ont zappés le calendrier.
Il faut dire que le webmaster n’a pas annoncé l’horaire dans la première page de notre site.(ndlr : merci  à notre président d’en avoir parler lors de la randonnée à La Londe sinon ??????????)
Revenons à nos 20 cyclos qui prennent la route d’Allouville afin de participer à la randonnée du chêne.
Nous passerons sur le détail trop connu du circuit qui nous mène à Allouville pour arriver au point d’accueil de cette randonnée.
Excellent cet accueil, où nous retrouvons 3 cyclos et le temps d’un petit café dans la …………..
Soyons sérieux et nous organisons notre parcours.
Les plus « costauds » prennent le 50km et pour les autres (dont certains sont  fatigués de la randonnée de la veille) ce sera le 30km. Ces deux parcours vont nous permettre de passer au ravito  et un retour sur Normanville avec un horaire avancé. Un petit tour à la salle du pré vert pour admirer les artisans et aussitôt direction le local pour le rendrez vous mensuel.
Belle matinée et beaux parcours avec 55km ou 70km au compteur
Nous partageons la troisième place au challenge du nombre avec 23 participants et une très belle coupe.
Merci à R. Devaux pour la photo
 

13 septembre Route, temps couvert avec 11°

Une dizaine de cyclos au départ ce matin avec un quart d’heure d’avance sur l’horaire habituel car nous prenons le bac de Quillebeuf  pour nous rendre au Marais Vernier à la journée de la randonnée.
Direction Fauville où nous récupérons quelques éléments et l’effectif passe à 19 cyclos.
Pour être sur de ne pas manquer le bac, c’est direct et à bonne allure vers Trouville, Auberville et Gravenchon, puis la traversée de la zone pétrochimique dans une odeur nauséabonde.
Quelques minutes d’attente et c’est l’embarquement, mais le passage de quelques bateaux retarde le passage et c’est à ce moment que MT. fait des jeux de mots avec Mr Lecourt, Lepetit, et Legrand etc…………
Nous reprenons la route mais un arrêt « percement de chambre » est obligatoire.
La pluie promise par la météo arrive plus tôt que prévue et nous accompagne jusqu’à  l’accueil de l’organisation au Marais Vernier.
Un café croissant (gratuit) et c’est reparti pour terminer la boucle qui nous ramène au bac mais avec de multiples crevaisons.
Pas d’attente cette fois ci le bac est la et la traversée est imminente.
11h30 c’est l’heure à laquelle nous allons vers Gravenchon puis Auberville et Grancamp où l’angélus nous rappelle que nous sommes coulés et même noyés par cette pluie diluvienne.
Le peloton s’égraine et nous rentrons à Normanville trempés avec 83 km au compteur
 

journee de la randonnee (vtt)

Au Marais Vernier, dimanche pour la journée de la randonnée, en marge de mes collègues de route, j'ai randonné VTT. Et malgré une météo décidément capricieuse, j'ai dû aller féliciter les organisateurs du parcours  (le club de l'AC Pont Audemer) tellement il fut riche de découvertes, remarquablement fléché, et adapté au Vététiste moyen que je suis. Une superbe rando que je vais mettre délicatement à sécher pour la ressortir par des jours plus ensoleillés et en faire profiter les vététistes du CCN. Ne me reste plus que la désagréable tâche de" faire une machine " !
 

6 septembre Route, beau temps avec 9°

Ca caille ce matin, 9°, c’est normal il est à peine sept heures et 9 cyclos ce sont donnés rendez vous parking de La pommeraie pour aller à Pavilly en voiture et faire un parcours sur place.
7h45 et nous sommes à l’accueil très correct et pour l’inscription c’est devant des ordinateurs que ça se passe et en réseau « à méditer pour le futur ». Renseignements pris avec « exel » tout est possible.
Nous avons plusieurs choix de parcours et nous optons pour le 60.
Le principe du fléchage est le même que nous utilisons lors de La voie romaine, ce sera simple. (Pas forcément)
Qui dit « randonnée de l’Austreberthe » dit forcement départ par cette belle vallée jusqu’au « St Aust » et à la sortie c’est à droite pour la première difficulté du jour vers Butot et Grugny.
A st Victor l’abbaye nous allons à droite mais dans notre précipitation nous manquons la flèche à droite juste avant le feu tricolore.
Pas grave, un détour de 6 km par Bosc le hard et nous retrouvons Clères pour le ravito.
Encore 25 km pour rentrer par Montville, la côte d’Eslettes et Barentin puis Pavilly avec 66km au compteur.
 
Pendant ce temps là, 14 cyclos ont accompli l’aller et retour à vélo avec quelques péripéties (crevaisons et ennui musculaire)  et quand même 97 km au compteur.
 
3ème au challenge du nombre, notre présence a la remise des récompenses était indispensable (voir photo)
 

30 août Route, beau temps avec 17°

21 cyclos ce matin un peu éparpillés sur les deux parkings ; nous sommes le dernier dimanche d’août et le club de loisirs de Normanville organise son traditionnel « vide grenier ou foire à tout » et on se gare un peu partout même que quelqu’un que je nous ne nommerons pas a vu une remorque sans crochet d’attelage, C’est vrai que normalement c’est la voiture qui possède un crochet, nous dirons que la langue a fourchu.
Une fois n’est pas coutume en été les vents sont à l’est et Yves suggère d’aller vers Luneray  et Veules.
Notre Gégé bien remis de sa chute du mercredi emmène tout le monde vers Thiouville, Ancourteville, et Héricourt.
L’idée est lancée de prendre la cote du Bercail, mais il est un peu tôt pour gravir une 10% et nous montons par la D149.
Le peloton s’échelonne et à la sortie de Doudeville c’est le regroupement. (On ne sait pas toujours où on va ???????)
A  l’entrée de St Laurent  c’est à gauche pour les moins costauds les autres iront jusqu’au feu tricolore et par Gonnetot,  tout le monde se retrouve (pile-poil) à Tocqueville en caux
C’est le marché de Luneray, nous l’éviterons par la voie cyclable jusqu’à St Pierre le Viger
Pas de pancarte à la sortie, un petit tour dans le village et nous montons vers Veules. Aussitôt la bosse c’est la grande plaque jusqu’au front de mer où ce sera la pause du jour.
Par pur hasard, les clubs de La Frenaye, Allouville et Cany ont choisi le même endroit pour se requinquer.
C’est reparti vers Néville, puis Bosville et Grainville la teinturière, Nous rejoignons Le Hanouard par la voie cyclable et dernière difficulté du jour vers Cleuville puis Thiouville et Normanville avec 82 km au compteur
 

23 août. Vent de sud. 19° C.

Juste quelques lignes pour relater cette sortie dominicale traditionnelle avant de laisser la plume à l’ami  Joël à propos de la sortie en autonomie ce week-end.
Voir:
Vie du club
Carnet de route
Sortie 2 jours Risle Charentone
 
14 cyclos au départ. Capitaine de route : Gérard.
Direction Bermonville, Hautot-le-Vatois. Puis Baons-le-Comte, Motteville.
Pluie à l’approche de Croixmare qui ne nous lâchera plus jusqu’à l’arrivée.
A Fréville, 3 rentrent directement pendant que les autres poursuivent jusqu’à Ste Marguerite-sur-Duclair.
Pause au Trait et retour par Caudebec, St Nicolas, Trouville et Fauville.
Un seul incident à noter : crevaison de la « petite Pasquier » à l’entrée de Ste Marguerite.
Arrivée à Normanville avec 90 km au compteur et pas mal d’eau embarquée…
 

16 août Route, beau temps avec 10°...

19 cyclos ce matin d’un lendemain de fête pour aller vers l’ouest.
Mais pour aller et venir de l’ouest il y a des côtes !!!!!!!!!!
Le premier objectif à atteindre ce matin c’est d’aller à Lillebonne, et pour ce faire nous irons donc par Fauville, Bolleville, Lanquetot, et Grancamp descente frigorifique, la vallée est fraiche ce matin et  pour se réchauffer quoi de mieux que la cote de St Jean de Folleville et les autres petites côtes jusqu’à St Romain où la pause du jour est réclamée.
A la demande générale (enfin presque) un retour peu avant midi pour un rafraichissement dominical est organisé
Pas de chance Dame Isabelle a du gardé un silex d’Albi dans son pneu et l’arrêt est obligatoire
Les anciens et les filles partent devant ce qui va permettre aux dépanneurs un retour à vive allure vers Gommerville, Beuzeville et la D252 qui nous permet de voir les deux viaducs en même temps.
La côte de Mirville est montée sur la grande plaque et le regroupement se fait à la sortie de Rouville.
Après Yébleron c’est le non moins célèbre « lâché de fauves » jusqu’à Fauville (Une fois n’est pas coutume notre président était embarqué dans cette euphorie La SF a du bon quand même)
Retour à Normanville peu avant midi avec 78 km au compteur
 

15 août Route, temps couvert avec 14°

Cela va être ta fête aujourd’hui Marie car notre parcours passe tout près de Bolbec.
10 cyclos en ce jour férié, pour un parcours qui doit nous emmener vers Goderville voire plus loin.
Essayons d’éviter les petites routes, l’orage d’hier a du laisser des traces et les ennuis de chambre à air sont à proscrire.
Et c’est parti pour Fauville en direct, puis, la D28 et avant Tocqueville c’est à gauche vers Rouville (aucun golfeur sur notre droite, normal, JF. est à Barcelone. « Mais si » je vous jure, il adore le foot.
Direction Mirville et ensuite la gare de Bréauté pour admirer la belle chaumière.
GEGE dont les petites routes propres n’ont plus de secret nous emmène à Virville et Angerville l’orcher où ce sera la pause du jour.
Les pancartes sont absentes dans St Sauveur un demi tour et nous allons à Goderville par Bornambusc.
Notre bonne allure nous permet un détour par Bretteville pour le retour. Annouville et Angerville sont avalés à vive allure, c’est pour cela que nous passons par la chapelle de Bielleville pour rejoindre Yébleron. Un lâché de fauves jusqu’à Fauville et retour au point de départ avec un peu d’avance en ce jour férié et 78 km au compteur
 

2 août Route, beau temps avec 13°

« Sachez Catherine et Philippe que toutes les pensées de tous les cyclos du CCN vers vous sont tournées pour vous apporter un peu de réconfort dans l’épreuve que vous vivez ».
 
13 cyclos au départ ce matin, c’est peu par rapport à l’habitude mais il faut savoir que 20 autres cyclos sont à la SF d’Albi
 
C’est Gérard, notre doyen, qui prend en charge le parcours.
Comme à son habitude c’est d’abord face au vent (très léger ce matin) que nous prenons la direction de St Pierre, puis, Hautot le Vatois
Au hameau du Bosc Renault nous allons à gauche pour rejoindre Limésy par Motteville
Sylvie et Stéphanie ne lâche pas le photographe du regard pour mieux répondre à l’œil du cyclo.
A l’entrée de Limésy c’est à droite vers Mesnil Panneville. La peur de l’incident pneumatique est grande vu l’état de la route, le revêtement vient d’être refait et les gravillons menacent.
La pause a lieu à Blaqueville sur la place du marché (voir photo)
C’est reparti vers St Wandrille pour un passage devant l’abbaye et un petit coup de pétard (10%) vers Rançon.
La montée vers le méchant loup sera la difficulté du jour et chacun monte à son rythme.
Regroupement et nous allons vers Allouville mais peu avant c’est à gauche pour Alvimare (JP rejoint le groupe, ouf nous sommes 14)
A la gare de Foucart c’est à droite vers Cléville, ensuite, Ricarville puis Fauville
La pendule nous permet un détour par St Pierre pour fermer la boucle et arriver à Normanville avec 82 km au compteur.
 

26 juillet Route, temps couvert avec 14°

21 cyclos ce matin sont accueillis par quelques gouttes.
Après concertation auprès de Mr Météo, « c’est du pipi de chat, la grosse averse est prévue vers 11 h ».
Nous prenons donc un parcours qui doit nous emmener vers la Seine (les vents sont par là)
Le peloton s’étire vers St Pierre puis Bermonville, Alvimare etc …… jusqu’à Caudebec. La température est faible, Nono qui revient de vacances avec une chaleur caniculaire ne supporte pas et fait demi tour.
Direction Villequier pour prendre la voie cyclable, plus difficile que prévue avec un vent de ¾ face.
La pause est la bienvenue face au Vieux port.
Après quelques centaines de mètres notre Gégé dont les routes n’ont aucun secret nous conseille de prendre à droite pour rejoindre le bourg de Petiville. Les inconditionnels de l’œil du cyclo reconnaissent le campanile près de l’église et les commentaires ne manquent pas.
Le retour vers la base se fait par le hameau d’Ourville via la cote de Triquerville avec un vent favorable en haut.
Il est 11h et le temps se couvre de plus en plus, l’orage gronde sur Gravenchon, un retour le plus rapide possible est de rigueur.
11h05 il pleut Monsieur Météo à bien vu (on va quand même pas chipoter pour 5 mn)
A Grandcamp c’est la bâche et c’est à gauche vers Bolleville puis Fauville
Retour à Normanville bien avant l’angélus et bien mouillé avec 80km au compteur
 

12 juillet. Nuageux. Vents d’ouest, sud-ouest.

13 cyclos au départ ce matin pour des retrouvailles à Doudeville où nous arrivons à 8h 50 suivant l’itinéraire habituel.
Accueil «habituel » où seul le droit d’inscription (4€) est conséquent…Dommage !
Nous décidons d’effectuer le 40 km qui doit nous emmener vers Fontaine-le-Dun, Gruchet-St-Siméon, Crasville-la-Rocquefort et retour par Anglesqueville.
L’allure est soutenue sous l’impulsion de nos capitaines de route d’un jour, Laurent et Benoît.
Jean et Jean-François jouent les éclaireurs (scouts toujours…) à quelques centaines de mètres devant nous et sur leurs indications, nous bifurquons à gauche à hauteur de Bourville et suivons les flèches …vertes celles-là.
Tout le monde dort ou presque dans le peloton puisqu’il faut attendre la descente vers Fultot pour qu’enfin, quelques-uns  réagissent…Dans 2 km, c’est Doudeville… !!!
Arrêt de toute la troupe pour constater la méprise : nous avons bien suivi les flèches mais celles du trajet retour !!! De vrais débutants !!!
En l’absence de notre GPS assermenté, nous nous tournons vers Gérard S. qui a depuis longtemps en mémoire le réseau routier de notre beau département. Demi-tour et en route pour…Fontaine-le-Dun où nous arrivons vers 10h 30.
Quelques instants de concertation et le groupe se sépare. Vu l’heure, dix  décident de rentrer tandis que Jean, Christian et votre serviteur  décident de poursuivre l’aventure.
Direction Luneray avant de bifurquer vers Gruchet-St Siméon, lieu de ravitaillement sur le Vélo Route du Lin.
Merveilleux ! Les membres du club qui nous accueillent ont la banane…et du coca…et des sandwiches…et….nous avons une pensée pour ceux qui viennent de nous quitter…
Bien ragaillardis, nous entamons le retour par Autigny, Bourville…, Fultot.
Le vent nous est défavorable et nous décidons, à la sortie de  Doudeville,  de rentrer par Routes.
Mes compagnons sont en forme et Christian joue les coupe-vents…
Descente vers Oherville puis remontée par Sommesnil  en direction de  Cleuville où  nous quittons l’homme du Hanouard. Direction  Thiouville.
Arrivée sur le parking à Normanville. Il est  12h 20.  86 km au compteur à 22.5 km/h de moyenne : vraiment cyclos !!!
 

11 juillet Route, beau temps avec 18°

Dix cyclos sont présents ce matin à 8h45 au parking de La pommeraie pour une journée «  Voie Verte »
Gilbert prend la tête du convoi pour nous rendre à Arques la bataille au parking de la gare où nous retrouvons six autres cyclos pour ce périple.
Un petit café au bar de la gare de façon à pointer nos cartes BPF et c’est parti.
La voie verte commence par les étangs entre la Béthune et la Varenne jusqu’à St Aubin le cauf.
La température est comme le parcours, elle grimpe tout doucement.
Nous longeons la D1 jusqu’à Neufchâtel en Bray.
Au km 47, à Serqueux nous quittons la voie verte pour la D83 (avec des dénivelés plus coriaces) jusqu’à Gaillefontaine pour le deuxième pointage de la journée.
Nous allons au Fossé avant de rejoindre Forges les eaux pour la pause du midi au bar du centre.
Bien mangé, bien bu……………. avant la photo de groupe prise par la restauratrice (Joël tu as loupé quelque chose, les oreilles ont dû siffler).
Pour le retour c’est la totale, la voie verte commence dès la sortie de Forges.
Nous redescendons vers Arques la bataille sans oublier la photo au château de Mesnières en Bray
Avec un dénivelé de 411 m, 1150 calories dépensées et une température moyenne de 26° nous avons parcouru 106km
 

5 juillet Route, temps couvert avec 17°

Malgré que la plupart d’entre nous ont moins dormi que d’habitude , barbecue oblige (très réussi, dans une ambiance très conviviale) nous sommes 16 cyclos au départ ce matin.
Direction Goderville en passant par Fauville où l’effectif passe à 20 cyclos. De gros nuages pointent à l’horizon, pour l’instant ils sont sur la gauche et nous, nous dirigeons vers la droite pour rejoindre St Maclou, puis, Gonfreville Caillot et Goderville où nous retrouvons Joël et Régis.
L’accueil est très réussi pour le brevet du cœur de l’été. Nous avons même droit à la photo de groupe juste avant de repartir.
Le parcours du 30 nous convient et de plus le fléchage de couleur verte est parfait.
C’est vers Auberville la Renault que le parcours nous emmène, Les Ifs et Epreville et retour sur Auberville.
La rue d’enfer qui nous mène vers Ecrainville porte bien son nom.
Nous sommes obligé de « Bâcher » (Malheureusement pas tout le monde) nous pourrons appeler cela des cordes, hallebardes, averses, trombe d’eau, etc……….
En mois de temps qu’il ne faut pour le dire nous sommes trempés.
A Ecrainville la décision la plus sage et unanime est le retour le plus direct possible vers Normanville.
Nous avons quand même fait 72km
Photo : Merci à Yves Lebourg de Goderville pour ce cliché avant l’averse
 


28 juin Route,
beau temps

Voici le récit de Monique pour le parcours de 8 h
 
8h sonnent au carillon de Normanville, nous arrêtons nos bavardages.
Nous sommes 15 à prendre la route. Direction Fauville-Foucart- Grandcamp et là, nous quittons les grands axes pour profiter de cette formidable matinée pleine de soleil où la petite fraîche fait réagir notre corps.
Nous nous dirigeons vers Petitville par des petites routes très bucoliques, puis nous descendons vers le véloroute qui borde la Seine et nous l’empruntons jusqu’à Caudebec où chacun peut apprécier la luminosité, le calme, la douceur de cette promenade dominicale.
Après le « petit casse-croûte »,  nous repartons vers St Nicolas de la Haie, Trouville-Alliquerville, Foucart, Normanville où nous arrivons à  11h30 avec  82km au compteur.
 
Et pour les autres c’était à Dieppe (voir photo prise au départ)
 
Alain et Gégé ont fait l’aller par Luneray et Offranville et le retour par les stations balnéaires.
Christine, Catherine, Philippe et Régis ont opté pour le 60 km mais pas forcement tous ensemble
Jean et Daniel ont quand à eux profité d’un parcours fourni en endroits pittoresques et avec un dénivelé de 850 mètres sur 102 km
 

21 juin Route, temps couvert, vent d’ouest, avec 15°C

22 Cyclos ce matin pour le premier jour d’été, avec une nouvelle cyclote sur son V-A-E. A noter que le VAE a un très bon article dans la revue de la FEDE ce mois ci.
Aujourd’hui nous allons voir la mer d’un commun accord, même notre président n’y voit aucune objection.
Notre doyen prend la tête du peloton pour sortir de Normanville vers Bennetot. Au hameau de la Cayenne nous allons à droite par la D228 qui perd un 2 après quelques coups de pédales plus loin (allez savoir pourquoi)
A partir de Tocqueville les murs la bruine nous accompagne jusqu’à Annouville.
Une fois n’est pas coutume c’est NONO qui emmène le groupe avec Yves à un bon rythme jusqu’à Gerville.
Peu après ce charmant village nous allons à droite par l’itinéraire recommandé pour les plus de 3.5T (aujourd’hui dimanche nous n’en verrons aucun)  jusqu’à Bénouville.
Descente sur Etretat jusqu’au front de mer au ce sera la pause du jour.
« A cheval » c’est reparti par la D139 pour rejoindre « le fond de misère »qui soit dit en passant, cette route est très appréciée des cyclotouristes. 2 des fois 3% de montée sont oubliés par le charme de cet endroit.
L’état de la route est propice à la crevaison et c’est Eric qui s’y colle (à rustine). Les girls en profitent pour prendre un peu d’avance, enfin, beaucoup car nous les rattraperons peu avant Gonfreville Caillot.
A St Maclou Nono engage le groupe à droite pour le détour par Yébleron.
Le ton est donné jusqu’à Fauville et retour à Normanville avec 80 km au compteur  
Et pendant ce temps là, le valeureux Jean est allé participer  à la VIKING 76 de Mesnières. Gilbert quand à lui est descendu jusqu'au Bec Helouin
NDLR Ce sont les circontences de la vie d'un club si Jean fait la une en photo deux semaines de suite dans les potins et pour ma part c'est mérité
 

14 juin Route, beau temps, léger vent d’ouest, avec 13°C

Le mois de juin est le temps fort des randonnées, aujourd’hui c’est St Valéry pour la Ronde du pays de Caux et nous sommes 20 cyclos pour le départ avec un invité de marque en la personne de JJ Lepage.
Le compteur affiche 28 km au point d’accueil à St Valéry, normal, notre itinéraire est passé par Ourville, Grainville, Cany pour la première bosse ensuite Ocqueville, Néville et la cité balnéaire.
Pour la trente neuvième édition l’équipe du président Laucher a comme d’hab réussi son accueil.
Monique rejoint le groupe et nous sommes 21 inscrits (pour une 5ème place au challenge du nombre) sans oublier Jean qui est déjà sur le 120
Le choix du 50 comme parcours convient à la plupart d’entre nous et après le passage obligatoire « pour aller voir la mer » c’est parti pour la deuxième bosse (cote St Lèger) vers Conteville
Avant la centrale c’est à gauche pour St Riquiers puis Néville, et Pleine Sevette. Sur la D70 à la hauteur de la route de Moret le groupe ce scinde
A gauche pour continuer le 50 jusqu’au ravito et retour sur St Valéry pour les uns et retour direct à Normanville pour les autres.
Tandis qu’à droite c’est vers Ste Colombe pour un retour à Normanville. Pour ce faire nous empruntons la D75 jusqu’à Grainville, les pendules affichent 11h10 nous avons le temps de passer par Héricourt, puis, le Grémonpré et St Pierre avant d’arriver à Normanville avec 84km au compteur
 

Dimanche 7 Juin 2015 - Balade de Roy d'Yvetot

Fraicheur matinale habituelle depuis quelques temps, mais le beau temps ensoleillé  prenait place pour une randonnée désormais habituelle en ce début Juin chez nos amis Yvetotais.
15 cyclos et cyclotes au départ de Normanville, à qui se joindront 2 autres venus par un autre itinéraire, puis nous saurons au retour que notre trésorier s'était également inscrit tardivement (Panne d'oreiller Gilbert ??), pour compter au classement 18 participants du CCN.
La 5e place nous revenait, mais faute de candidat (à moins que....) la coupe sera à récupérer chez un membre du bureau du CCY.
Les récents rentrés du VI alsacien n'étaient pas au RDV sauf 2, les jambes seraient elles encore lourdes ?? (Mea Culpa !)
La-bas nous choisirons tous le 40 kms sur place de façon à faire honneur à nos hôtes et pouvoir juger objectivement de la qualité de leur organisation et aussi bien sûr de profiter de découvrir quelques nouvelles petites routes de campagne très appréciées....enfin presque certains n'étant pas copains avec les trous !!
A Yerville le groupe choisira d'en arrêter là le parcours Yvetotais pour rentrer direct vers Normanville....et oui l'angélus !
Nous étions donc 2 à finir ce 40 et rentrer chez nous avec au compteur 92 kms
Le ravitaillement à "le Saussaye" sera à la hauteur du prix de l'engagement, en considérant que le petit café et les gâteaux du départ furent très appréciés.
Pour les joueurs de l'oeil du cyclo, la prochaine photo sera en rapport avec cette sortie, mais faudra trouver avant celle en cours.....


 

17 mai Route, beau temps, léger vent d’ouest, avec 7°C

Excellente idée de David pour la randonnée de nos camarades de La Frenaye.
Se retrouver peu avant 8 h 30 pour effectuer le 75 km sur place est facile à mettre en place vu notre effectif.
Un petit message sur le net ou un texto et nous  sommes  4 cyclos à 7h15 sur le parking de la pommeraie.
Direction Fauville où nous rencontrons Gérard S. et Stéphane se dirigeant au rendez vous de 8h dans leur nouvelle tenue flambante neuve.
L’autre Gérard de Fauville prend notre roue et nous allons à la Frenaye à bonne allure.
Sur place nous récupérons David, Joël et Régis. Juste le temps de s’inscrire pour recevoir un billet de tombola et une barre de céréales, boire un petit café (c'est tout) et c’est parti pour le 75km
Le ton est donné, nous retournons sur nos pas (ce qui nous permet de faire un coucou aux partants du 8h), avant Trouville c’est à droite vers Allouville,  Dans le premier coup de pétard le peloton s’échelonne, traversée d’Allouville et c’est déjà Louvetot.
Le très bon fléchage nous dirige vers une descente rapide sur la vallée de Rançon, passage du pont de Brotonne (dans ce sens ça va), puis à droite jusqu’à l’entrée de Vatteville.
Une superbe petite boucle dans la forêt Brotonne et nous nous retrouvons au pied du pont de Brotonne (dans ce sens là c’est plus coriace).
Après, traversée de Caudebec, Villequier, Norville et la montée sur Touffreville la câble.
Passage près d’Auberville avant de retourner à La Frenaye pour un circuit de 72km.
Un petit encas, une remise de coupe avec l’édile de la commune, et un retour à Normanville avec 113 km au compteur avec une moyenne abordant les 25km/h.
 
Et pendant ce temps là………………….(vu par Pierre)

14 cyclos se retrouvent à 8h sur le parking de la Pommeraie et prennent la direction de la Frenaye, en direct.
Juste avant Grandcamp, nous croisons le peloton de ceux qui ont pris le train du 50 km.
Arrivée dans les temps (il est 8h 50) et l’accueil est prévu de 7h 30 à 9h…
 
Nous entrons…
L’ «accueil » : Deux personnes pour l’inscription qui est de 2€. Pas …ou plus de parcours. Personne au bar. Seulement quelques dosettes de café et une bouilloire providentielle. Pas ou plus de petit encas…
L’atmosphère ? Atmosphère, atmosphère, est-ce que j’ai une g…d’atmosphère ?
« Heureusement », nous ressortons avec….un billet de tombola !!!
 
Cette matinée sera placée sous le signe de la concertation : nous décidons de faire une partie du parcours en direction de Caudebec (pardon à notre secrétaire qui avait prévu une autre destination…).
L’allure est bonne. Passage près de St Aubin avant d’entamer la descente vers Maulévrier puis,  d’un commun accord, remontée vers St Nicolas de la Haie.
Regroupement et poursuite vers Bolleville, Yébleron, Hattenville.
 
Sous la conduite de Jean-François, le régional de l’étape, petite boucle à gauche vers  Bénarville puis direction Ypreville-Biville où nous attend Sylvie qui nous a gentiment invités à prendre un pot à l’occasion de son anniversaire de mariage.
Il est 11h 05 quand nous arrivons devant la salle. Nous sommes en avance mais Sylvie est là, à l’entrée, qui nous accueille. Moment sympa à bavarder devant un verre. Les petits toasts « faits maison » font vite oublier à la petite troupe la très mauvaise impression de ce matin…
Il est 11h 30 et nous prenons congé de notre hôtesse non sans l’avoir remerciée et lui avoir renouvelé, ainsi qu’à Michel,  nos souhaits de bon anniversaire.
 
Retour par Sorquainville et arrivée à Normanville vers 11h 50 et 69 km au compteur.
 

Rando du 14 mai vu par Pierre

Notre chef de meute,  Philippe, du Baillage d’Ourville,  étant occupé à la rédaction du bulletin de la « commeune », c’est donc moi qui vais essayer de relater  la bonne journée que nous avons passée hier…
Rendez-vous avait été donné à 8h 30 par notre ami Gilbert à la salle d’Oherville, autour d’un bon café, avant de partir pour une randonnée pédestre dans cette jolie vallée de la Durdent tandis que quelques-autres, en délicatesse avec leurs genoux, gros ou petits orteils,  préféraient une sortie à bicyclette.
Une solution hybride avait été trouvée par notre secrétaire, grand Vttiste devant l’éternel, qui allait nous accompagner, chevauchant sa toute nouvelle monture plus fringante que jamais…
Direction Sommesnil et les cressonnières.
L’allure était donnée et déjà la petite troupe s’étirait, de ci, de là, carrein caha hop la !
Quelques figures emblématiques au détour du sentier :
l’ami Philippe, déjà cité, un fan de Joe Cocker et ses oreilles ; 
Francis, Si …ssi ! bermuda gris, Pataugas assortis au survêtement, l’appareil en bandoulière, un inconditionnel du Tour de France, contemporain des Robic, Bobet, Charly Gaul, Bartali et Coppi…Y en a même qui disent qu’il aurait bien connu Petit Garin…
la volubile Marie et son beau Riri, toujours aussi imperturbable…
Patrice, Jean-Pierre et l’élue de leur cœur,
Monsieur Jo des « dernières nouvelles d’Alsace », GO du prochain voyage itinérant en attendant le Vercors (sauter à l’élastique ?) avec son pote Régis…
Sonia, ayant enfin pris ses distances avec son coureur multi-cartes…
Regroupement près de la chapelle d’Héricourt avant de prendre le GR en direction du Moulin bleu et des sources. Traversée sur le petit pont…
Notre cycliste  hésite : gué ? pas gué ? Finalement, pas gué…
Plaisir de la découverte pour beaucoup d’entre nous : comment habiter si près et avoir ignoré jusqu’à ce jour un coin si pittoresque ?
Nous nous retrouvons à la sortie d’Héricourt, revenons vers l’église et son beffroi. On sent la « patte » de Gilbert… c’est vrai que c’est le jour de l’Ascension…
Rendez-vous en terre inconnue au milieu des champs de cossards…
Il est 11 heures. Une petite pluie commence à tomber. Peter déplie son parapluie et  s’attire aussitôt  les commentaires enjoués de la petite troupe…qui doit finalement se résoudre à enfiler capuchons et autres accessoires.
Nous arrivons au hameau d’Auffay et nous laissons glisser jusqu’en bas d’Oherville.
Retour à la salle. Il est  11h 45.
Le temps de retrouver nos amis cyclos qui ont effectué une bonne sortie et quelques autres n’ayant pu participer ce matin,  c’est l’heure de l’apéritif bien mérité en  compagnie de Monsieur Le Maire qui nous a fait l’amitié de marcher avec nous et nous prête la salle pour ce midi.
Repas tiré du sac. La pluie tombe drue. Les discussions vont bon train. Précieux  moments de  convivialité. On se sent bien. On en oublie l’heure…
Il va pourtant falloir se quitter, d’autant plus que certains ont encore à faire…
Dernières embrassades en se promettant de renouveler l’expérience, pourquoi pas en nocturne…
Attention au méchant loup !!!!
 

Route, beau temps, léger vent d’ouest, avec 11°C

22 cyclos au départ pour nous rendre à Maniquerville pour le « Brevet du muguet » et aujourd’hui il n’y aura qu’un seul groupe.
Sous la conduite de JF c’est par Bennetot puis Trémauville que nous rejoignons Tocqueville, puis, Bénarville et Angerville Bailleul pour le premier « faut plat » du jour.
Regroupement à Annouville, et, direction Epreville pour arriver à Maniquerville.
Le point d’accueil a change d’endroit mais par contre la qualité ne change nous dirions même qu’elle est comme le bon vin elle bonifie en vieillissant.
Le parcours du 50 nous convient (il va dans la direction de notre retour)
3 cyclos font un retour direct, et, Régis nous rejoint juste au départ.
Nous faisons demi-tour pour la première partie du parcours jusqu’aux IFS, descente rapide vers la vallée de Ganzeville, nous n’irons pas voir la mer, le fléchage nous dirige sur Colleville et Valmont pour le deuxième « faut plat » en direction de Limpiville.
La qualité du fléchage nous emmène ensuite à Tocqueville, un peu plus loin, à droite pour passer devant la chapelle de Bielleville.
C’est à St Maclou et derrière l’école que l’on fait la pause du jour au Ravito.
11 h 10, Nous avons assez de temps pour pousser jusqu’à Bernières pour le chemin du retour
Ensuite Rouville et la D149 jusqu’à Fauville et nous n’échappons pas au  lâcher de Fauves à la sortie de Yébleron
Regroupement à Fauville retour zen jusqu’à Normanville avec 82 km au compteur
 
Il est rappelé que le code de la route nous autorise à rouler à 2 de front, mais quand on voit des cyclos dépasser l’axe de la chaussée cela devient intolérable.
 

La rando à Gilbert vu par Joël

Un potin du vendredi
Ce cru 2015 de la « Rando à Gilbert » a eu en ce 8 mai, une saveur de « Victoire »,( non militaire celle-là)  pour certains des 19 participants.
En effet, au km 100, soit à la pancarte de Fauville, route de Foucart, un arrêt programmé, permit à l’ensemble des cyclos présents  de célébrer le premier 100 kilomètres effectué par Sonia, Christophe et Philippe.
Je me souviens à cette occasion, combien ce franchissement de distance à 3 chiffres fut important pour moi, rempli de satisfaction personnel d’avoir accompli un défi  qui me paraissait hors de portée.
Sois dit en passant voilà quelques dizaine d’année que ce sentiment m’a traversé l’esprit, mais voilà un truc que le cyclo de cœur n’oublie pas !
Revenons donc  à nos lauréats du jour et en premier lieu à notre amie Sonia, qui à l’automne dernier n’avait pratiquement jamais fait de vélo solo en dehors de ses randonnées en tandem avec son bien aimé et rapide Dany !
Tout l’hiver coachée par notre président Pierrot préférant les caprices du climat aux flâneries auprès de la cheminée, a prouvé qu’à force de volonté à nul l’impossible n’est tenu.
Christophe, nouvel  adhérent au CCN, nous a montré que la jeunesse  a ses avantages et que peu d’entrainement permet rapidement de progresser !
Quant à Philippe, surprenant tout le monde en disant avoir fait son premier 100 bornes, nous révéla que l’an passé il avait fait la sortie Honfleur (165 kms ) mais que vu le repas au resto le midi, ça ne comptait pas ……Belle philosophie du parfait cyclo !
Cette matinée sous des conditions météo inespérées, fut appréciée de tous et permit de rendre visite aux nouveaux cafetiers de Hauville pour le petit café habituel .
Une seule crevaison fut à déplorer pour notre amie Isabelle, mais cela permit de la ralentir quelque peu, fourbue d’une condition excellente, montant les côtes à fière allure  et taquinant la pancarte de Fauville à 45 à l’heure !
Nos féminines, à l’image également de Monique et  Marie-Thérèse, sont en grande condition et pour certaines ont déjà dans la tête les routes Alsaciennes !
Merci Gilbert pour cette randonnée devenue une tradition printanière, et pour laquelle ont ne se lasse jamais. (surtout sans la poursuite de notre ancien compagnon à 4 pattes !)
Vivement le 8 mai 2016 !
 
 
 

Route, temps couvert, léger vent d’ouest, avec 12°C

Rendez vous parking de La Pommeraie à 6h45 ce matin pour un départ en voiture vers Luneray et nous sommes 8 cyclos
Parcours direct en voiture et en descendant vers Héricourt nous doublons Gilbert qui a choisi le vélo pour la même destination.
Nous retrouvons Jean et Christine à l’accueil (enfin si on peut appeler un accueil) la chaleur, le sourire n’étaient pas au rendez vous et la prestation ne méritait pas 4 €.
Nous optons pour le 80 km et ce sera une consolation, l’itinéraire (voir ci-dessous) est agréable et très bien fléché.
La pluie est aussi au rendez vous pour descendre en vallée de Sâane par Brachy (le débâchage est de rigueur nous serons au sec pour le reste du parcours) puis à Gueures c’est à droite pour longer la vallée de la Vienne jusqu’à Bacqueville en Caux.
Nous retournons à Hermanville et c’est la première difficulté du jour (Gilbert et Jean en profitent pour gonfler l’effectif) afin de rejoindre Auppegard, puis Offranville pour la pause du jour.
Ravito (correct) à la gare et c’est parti pour la première partie cyclable jusqu’à Ouville la rivière.
Pour le plaisir de Pierre (et il n’est pas le seul) nous allons voir la mer à Sainte Marguerite, et, peu après Longueil nous suivons la deuxième partie cyclable jusqu’aux abords de Luneray.
Pour le 80 une dernière boucle nous emmène à  Vénestanville et c’est là que Monique nous fait une dépression avec son pneu arrière puis c’est Fontaine le Dun et  St Pierre le Vigier pour la dernière zone cyclable jusqu’à l’arrivée et 80 km au compteur
Nous sommes premier au challenge du nombre car une dizaine de Cyclos ont fait l’aller et le retour à vélo.
 

Route, temps couvert, léger vent d’ouest, avec 12°C

Plusieurs destinations étaient au programme ce week-end St Philbert (trois couples ont fait le déplacement), St Léonard (Régis ????)
Pour Le Trait nous étions dix cyclos au départ, et c’est Yves le capitaine de route. Suite aux orages de la veille il est déconseillé  d’utiliser les « petites routes ». Et pour commencer c’est Fauville en direct mais à la « mare aux loups » bâche conseillée pour se protéger des premières gouttes d’eau.
Au « Pot cassé » nous rencontrons nos « Gégé » qui prennent la roue, puis dans Fauville c’est Sylvie et Benoit qui grossissent le groupe.
A Trouville (la pluie nous laisse) c’est à gauche jusqu’à Caudebec et ensuite la « vieille route » pour rejoindre Le Trait où nous sommes accueillis chaleureusement comme d’habitude.
Aucun des parcours ne correspondent à notre itinéraire de retour, nous allons donc repartir par Ste Marguerite sur Duclair et c’est dans la longue montée que les grimpeurs s’en donnent à cœur joie
Regroupement en haut de la bosse et c’est tout droit vers Epinay et Betteville. Le dénivelé du retour est coriace jusqu’à Touffreville.
La D104 nous emmène à Foucart. La D40 avec son traditionnel « lâché de fauves »  jusqu’à Fauville puis st Marguerite, et, Normanville avec un peu de retard mais satisfait d’avoir fait 88 km
 
 

Route, beau temps frais, vent fort de N.E. avec 5°C

24 cyclos au départ ce matin par cette petite fraîcheur qui nous vient de l’est, et, quand les vents viennent de cette direction nous allons tout simplement vers Saint Valéry.
En jargon cyclotouriste, c’est un parcours « casse-pattes » ce matin car nous dépasserons les 500 mètres de dénivelé.
Nous allons donc vers Ancourteville et c’est là que les groupes se forment, en face vers Héricourt pour le premier groupe et à gauche pour le second.
Dans la cote de Veauville c’est le regroupement mais pas pour longtemps le premier groupe fonce vers Blosseville et perd 2 cyclos qui préfèrent le calme du deuxième groupe.
Le parcours forme un huit et c’est vers Ermenouville que la ballade se poursuit jusqu’à Gueutteville. Aujourd’hui c’est le rafraichissement au retour et pour respecter l’horaire nous n’irons pas voir la mer.
La sagesse nous préconise un retour par Néville où nous ferons la pause, puis, Crasville et Bosville, Descente vers Grainville avec un vent arrière et l’allure est bonne.
Dernière difficulté du jour par la cote de la Rue Froide et c’est Ourville puis le petit et le grand Torcy avant d’arriver à Normanville avec 60 km au compteur pour les uns et 70 pour les autres.
ATTENTION
Dimanche prochain départ à 8 h pour le déplacement au Trait
 

Route, beau temps frais, vent S.O. avec 3°C

21 cyclos au départ ce matin pour nous rendre à Gravenchon où le club local organise son brevet de « La Fontaine St Denis »
Une fois n’est pas coutume nous empruntons la D50 jusqu’à Fauville où notre effectif passe à 25 cyclos en récupérant quelques fauvillais.
A la sorties de Fauville c’est à droite pour un détour par Bolleville et au  moment de franchir la « 15 » deux groupes se forment : le premier ira à Gravenchon par Touffreville la câble et le second en direct.
Pour le premier groupe pas besoin de chercher l’itinéraire un fléchage tout frais (sans doute les gravenchonnais) l’emmène directement au point d’accueil, et, arrive en même temps que le deuxième groupe.
EXCELLENT accueil des membres du CSG comme à son habitude avec leurs pâtisseries maisons.
Le choix du parcours est simple, le « 40 »passe pas loin de chez nous nous allons l’emprunter et ensuite on verra.........
Le premier groupe prend la route et le second le suit mais pas longtemps. L’itinéraire nous emmène jusqu’à Tancarville bas et à droite pour la montée vers St Nicolas de la taille
Yves en bon capitaine de route suggère un retour direct par Bolbec, au pied de la descente de Gruchet, Pierre et Monique prennent à droite pour retourner chercher les récompenses
Voici le récit de leur périple
 
Brevet de la Fontaine Saint Denis. Epilogue…
 
Après avoir quitté le 2ème groupe à Gruchet-le-Valasse, nous filons en direction de Notre Dame de Gravenchon.
Arrivée à 11h 50…Ouf, nous sommes dans les temps…Quelques instants mis à profit pour souffler et regarder le résultat de la tombola : nous avons un billet gagnant. Le numéro 83 remporte une casquette et un pneu ! Nous en prenons livraison.
Puis c’est  la  remise des récompenses,  des plus édulcorées… toujours dans la cour.
Une unique coupe vient récompenser les clubs participants et c’est La Frenaye qui l’emporte avec 32 cyclos, route et VTT confondus. En l’absence de lecture du palmarès, nous ne saurons pas quelle place occupe notre bon vieux CCN et  combien d’entre nous se sont inscrits à cette randonnée…
Ce n’est pas bien grave…d’autant plus,  qu’à notre  grande surprise, Monique se voit offrir…c’est le bouquet…un superbe bouquet !!! Peut-être celui du vainqueur, allez savoir…
Les choses se compliquent : je me fais fort de rapporter ce  pneu pas souple du tout, à l’ancienne, tel les Fausto Coppi, dans les années 50, mais pour ce qui est du bouquet, j’avoue ne pas avoir de solution. Ma compagne, en fleurs, le confie en dépôt à une dame de l’accueil en lui promettant de revenir le chercher demain matin. La dame est rassurée : comme nous, elle connaît l’ami Jean-Pierre avec qui elle a déjà effectué plusieurs voyages. Le monde est petit…
Il est 12h 20 et nous décidons de rentrer, en direct, par la grand route. Il y a peu de circulation.
Nous abordons la « petite bosse »à la sortie de Gravenchon, à allure plus que modérée jusqu’à ce que, quelques hectomètres plus haut, ma partenaire, très respectueuse de la hiérarchie, me demande un bon de sortie…Sitôt dit, sitôt fait… je franchis le sommet avec une bonne centaine de mètres de retard : je savais bien, au fil des sorties,  que je n’allais pas rester longtemps devant…
Le vent nous est favorable et nous rentrons à bonne allure, sur la plaque comme disent les puristes !
Nous arrivons sur le parking à Normanville à 13h 30 avec 84 km au compteur !...
Bouquet amplement mérité pour mon héroïne d’un jour … de toujours !!!!
 
Mais revenons à notre premier groupe qui traverse Bolbec et ensuite la côte d’inter qui sera la dernière bosse du jour. La D149 nous emmène à Fauville ou nous sommes rejoints par le premier groupe pour retour groupé à Normanville avec respectivement  80km et 68kmau compteur
 

Weekend de Pâques Route, beau temps frais, vent N.E., avec 1°C

23 cyclos au départ ce matin pour ce beau dimanche de Pâques.
Journée exceptionnelle ; nous devons nous rendre à Valmont pour fêter les 18 ans de Florian.
Pour joindre l’utile à l’agréable nous irons voir d’abord la mer par la vallée. Nous allons donc vers Somesnil par Thiouville et Cleuville pour les deux groupes, descente rapide avec en tête le meilleur descendeur du groupe qui prend soin de tourner à gauche  vers Oherville.
Et c’est au pied de l’église que les deux groupes se scindent, à gauche pour le « groupe 1 » et à droite pour le « groupe 2 » afin d’allonger le parcours par les hauteurs de la vallée.
Pour aller voir la mer il suffit de longer la Durdent et traverser Le Hanouard, Grainville, Barville, la piste cyclable, Cany, Vittefleur, Paluel et enfin la mer à Veulettes pour le « groupe 1 ».
La pause du jour est obligatoire pour réparer une chambre défectueuse. Juste avant de repartir le « groupe 2 » nous rattrape et nous apprend que Christophe a fait une chute dans Cany.
Et, c’est reparti pour tous vers Canouville pas de chance un du groupe 2 » perce. Et il n’était pas le seul (Toutes nos excuses Eric tu es tellement discret que le « groupe 1 » n’a rien vu.
Regroupement en haut de la bosse et en route vers Valmont par Theuville et Thérouldeville descente sur Valmont ou nous attendent Marie et Richard. Arrêt de quelques minutes pour se rafraichir et nous retournons à Normanville par Riville et Torcy pour retrouver l’angélus après 58 km au compteur pour le « groupe 1 » et 70 pour le « groupe2 »  
 
18 cyclos pour le lundi de Pâques ou le temps est identique à la veille. Laurent donne des nouvelles rassurantes de Christophe.
Le vent très léger est à l’est nous irons donc comme prévu vers St Laurent.
Pour rejoindre cet endroit nous allons donc par St Pierre ensuite Envronville et Héricourt et c’est dans la montée vers Hautot St Sulpice que les deux groupes se forment.
A droite pour Hautot le Vatois puis Yvetot pour le « groupe 2 »
Nous prenons la D27 qui doit nous mener vers St Laurent par Yvecrique puis Berville Prétot Vicquemare et avant d’enter dans le village juste après la pause du jour c’est à droite vers Doudeville.
Mais au regard du parcours nous aurions du aller jusqu’à Gonzeville (pas grave, 1 km de moins)
Le feu tricolore de Doudeville permet le regroupement pour aller à Héricourt, ensuite, le Grémonpré, Thiouville par le bois et arrivée à Normanville un peu en avance avec 72 km au compteur mais en même temps que NONO qui assurait la gestion du « groupe 1 » avec 58 km.    
 

29 mars Route, pluie, vent d’ouest, avec 8°C

3 cyclos au départ ce matin avec ce temps à ne pas mettre un cyclo dehors
Ces trois courageux ont respecté à la lettre le parcours proposé avec un vent de face jusqu’à Manneville, un retour humide à une allure très correcte grâce au vent pour un total de 64 km.
 
Et pendant ce temps là, trois autres courageux, ont suivi le stage d’initiateur au centre sportif de Yerville.
 
Avec au programme le samedi de 9h  jusqu’à 22h
Responsabilités des éducateurs
Sport Santé – Gestion des efforts  
Conduite de groupe : préparation. Maniabilité
Conduite de groupe : consignes
Conduite de groupe : mise en situation d’encadrement (avec le beau temps du samedi après midi dans la ville d’Yvetot avec les enfants de l’école cyclo du CCYvetot)
Maniabilité. Mise en place de jeux cyclos.

Et le dimanche de 9h jusqu’à 16 h
Préparation d’un Rando-Guide
Mécanique
Orientation
La mise en pratique du Rando-Guide (annulé à cause du mauvais temps)
Tous les trois ont réussi avec brio toutes les épreuves.
 

22 mars Route, Temps couvert, vent SE, avec 5°C

28 cyclos au départ ce matin, et, pour ne pas changer un système qui fait ses preuves nous partons pour deux parcours avec un début et une fin identiques.
Les vents du mois de mars sont souvent vers l’est et c’est pour ça que nous allons vers St Laurent pour les uns et Doudeville pour les autres.
Tous ensemble, direction Thiouville, puis, Cliponville, Envronville, Hautot le Vatois, et, c’est à  gauche vers le Ver à Val que les deux groupes se forment en montant la petite bosse  avec quasiment le même nombre de cyclos.
Pour le premier groupe l’allure est bonne avec un bon vent de face vers Hautot saint Sulpice, Etoutteville, Grémonville, Ouville l’abbaye, à gauche  vers Berville………………….
Non, non c’est tout droit pour nous, c’est l’autre groupe qui doit aller par Berville (bravo Yves pour ta clairvoyance tu as bien fait de noter les principaux villages traversés sur le tracé des parcours mis en place sur le site la veille).
Nous allons donc tout droit par la D55 rejoindre Lindebeuf, et à gauche vers St Laurent où ce sera la pause du jour.
Ouf…..le retour devrait être plus facile avec un vent arrière vers Doudeville puis nous nous engageons sur la route qui mène à Routes et tout droit jusqu’à Grainville.
L’heure est avancée la décision de prendre par Ourville est raisonnable pour un retour plus tôt sur Normanville, ce n’est pas tout à fait vrai car il n’y a que 500 mètres de plus par la route du Hanouard (après vérification sur le site de cartographie) et nous aurions eu quand même l’angélus à l’arrivée après 66 km et 50 km pour le deuxième groupe arrivé bien avant.
 

15 mars Route, Temps couvert, vent SE, avec 5°C

23 cyclos au départ ce matin pour un double parcours comme la semaine passée.
Trois cyclos ont  les jambes un peu fatiguées suite au brevet des grimpeurs du GTR de la veille.
Malgré la diffusion des parcours sur le site (le samedi en fin de matinée) la question rituelle se pose « c’est où qu’on va » ??????
Pour ne pas changer nous prenons le vent de face (assez léger à cette heure matinale) vers Sainte Marguerite puis Fauville, ensuite Ricarville, Cléville et Alvimare.
Le groupe se scinde, les plus « costauds » partent vers Touffreville les plus « calmes » aussi, et, c’est au bas de la descente, au Val au Cesne, que les itinéraires changent
Le premier groupe tourne à droite vers Ecalles Alix, où la pause du jour est prévue.
Ensuite Flamanville, Ectot les Baons après quelques hésitations, et,  retour à Normanville  par la route d’Yerville de JF mais à l’envers avec 68 km au compteur et une très bonne moyenne pour ce début de saison.
Quand au deuxième groupe, malgré des pneus « increvables », (quand vont-ils arrêter d’écrire de pareilles âneries) c’est par la côte du Val au Cesne via Yvetot que l’itinéraire est respecté. C’est vrai NONO que cette bosse est dure à digérer 7 à 8 % ça fait mal.
La pause du jour en haut sur le parking d’un magasin de sport, traversée d’Yvetot par la voie cyclable afin de  rejoindre Hautot le Vatois, et, retour à Normanville peu après le premier groupe avec 55 km au compteur.
 

Le brevet des grimpeurs du GTR

A défaut de remorque à vélo, il fallut s’organiser au mieux pour se rendre à Rouen ce samedi pour le Brevet de Grimpeur du  GT Rouen, premier club affilié à la FFCT et donc portant le n° d’affiliation 001 !
En effet, il aura fallu la dextérité de nos 7 cyclos engagés pour emmener les 7 vélos et les menus bagages nécessaires dans 2 voitures vers 7h du matin alors que le thermomètre n’affichait que 2 petits degrés.
C’est à la Maison de quartier du Mont Gargan à la sortie est de Rouen que nous étions accueillis chaleureusement par les organisateurs (café et gâteaux) et que nous allions prendre le départ groupé au sein d’une bonne soixantaine de cyclos de tous âges, hommes et femmes.
12 côtes nous attendaient sur le 100kms et 6 sur le 70 kms, et tout cela dans des conditions purement cyclotouristes. Départ groupé avec plusieurs capitaines de route  dévoués à leurs hôtes, formation de 2 groupes pour mettre les cyclos dans de bonnes conditions de sécurité jusqu’au sortir de la ville.
Chacun y va de son allure dans les montées, et tout le monde se regroupe en haut des bosses avant de repartir. Bonne façon de faire pour ne décourager personne bien que vu la température qui ne dépassera pas les 6° et le petit vent de nord –est, nous aurions apprécié des arrêts moins longs. Mais ralliés à la bonne cause et briffés régulièrement par les capitaines de route, c’est avec bonne humeur que nous déroulions côtes et kilomètres.
Ce brevet nous a fait connaitre d’autres lieux, des traversées de bois magnifiques, des villages méconnus pour nos Cauchois et le côtoiement de purs cyclos, la plupart sur de belles randonneuses et mêmes certains en « 650 » avec sacoches et sacs de guidon entrains à partager leurs futurs projets, pour certains le Paris-Brest en préparation ou d’autres de futures escapades montagneuses.
C’est à Villers Ecalles, dans la cour d’école, que nous étions attendus pour le pique-nique offert par le club organisateur contre les 3 euros d’inscription, que demander de mieux !
Après un repas bien mérité, et chacun ayant évalué ses capacités du moment, nous allions nous séparer pour les 2 parcours, Alain, Daniel, Philippe et Pierre optaient pour le 70  et Jean, Régis et Joël pour le 100.
Grâce à nos capitaines de route, après avoir descendu la côte de Canteleu avec une magnifique vue sur la « capitale » seinomarine,  nous allions rentrer par les quais en bordure de Seine avec portage du vélo sur les dernières marches  pour quitter ceux-ci. 
Il ne fut évidemment pas question de performance  dans cette randonnée que d’autres cyclos pourront oser faire  l’an prochain !
Et comme dit Pierrot : je ne me pose pas de question, j’y vais et je fais ce que je peux !
Petit message à Daniel : A l’avenir, il faudra rentrer plus tôt !
Et à Jean : Ne montes pas les côtes sur  la grande plaque !
Et  à tous, bravo pour votre première participation, le CCN marque des points pour le challenge du grimpeur 2015.
 

8 mars Route, beau temps, vent SO, avec 8°C

28 cyclos au départ ce matin pour un parcours un peu rétréci, pour cause, nous sommes le deuxième dimanche du mois.
Sans ordre de qui que ce soit, le gros peloton est scindé en deux sur les premiers kilomètres « sécurité oblige » pour aller vers St Pierre, et, à la sortie de Bermonville, Yves et Gilbert prennent la commande du premier groupe pour une allure plus soutenue.
Quand au second groupe où nous retrouvons toutes les dames (même MT qui a loupé le premier wagon), c’est normal en ce jour de 8 mars. L’allure est sereine jusqu’à Hautot le Vatois, bien que trois « petits filous » prennent un raccourci, le regroupement se fait à l’entrée d’Ecretteville.
La crainte de renouveler les déboires de la sortie du mercredi trotte dans toutes les têtes mais nous arrivons sans fuite d’air à Cléville puis Foucart. Ensuite nous prenons la route qui borde la voie ferrée jusqu’à Bolleville où ce sera la pause du jour (voir photo)
Le timing est respecté en kilomètre et en horaire nous repartons donc vers Lanquetot puis direction Raffetot et Rouville, et, un peu avant le village il fallait que cela arrive c’est la fuite d’air pour Alain.
C’est reparti Vers Tocqueville les murs et à droite vers Fauville
Au carrefour de la Cayenne c’est à gauche vers Bennetot puis nous franchissons le « col de Normanville » pour laisser les dames rentrer en triomphe dans notre village avec un horaire satisfaisant pour savourer le pot de l’amitié.
46 km pour le premier et 56km pour le deuxième groupe mais quand on aime on ne compte pas
A ce soir pour la photo mystère
 

1er mars Route, beau temps, vent NO assez fort, avec 8°C

23 cyclos au départ ce matin pour un parcours proposé par Pierre, nous nous dirigeons tout d’abord vers Ourville, au carrefour de « La Chandelle » nous prenons à gauche vers Torcy ou nous retrouvons Monique pour compléter la deuxième douzaine de présents.
La longue ligne droite des « Arbres hauts » scinde le peloton en 2 groupes. Peu avant Gerponville le peloton se reforme mais pas pour longtemps le vent provoque des cassures.
A Theuville nous allons à gauche, Thérouldeville est traversé en direct pour certains et un peu rallongé pour d’autres.
Le vent est de plus en plus fort, et nous arrivons à Angerville, puis, Bondeville et Senneville, la route des éoliennes sera la dernière ligne droite dans le vent. Petit arrêt pour contempler  sans modération la belle vue sur Fécamp.
Descente de la « Vierge » et pause devant le casino.
Pour le retour deux groupes sont formés le premier sous la direction de Gilbert et pour le second c’est Pierre qui s’y colle.
Le premier groupe suit  scrupuleusement le parcours par Ganzeville, Bec de Mortagne, nous dépassons un thiouvillais qui a opté pour un retour sans pause.
La cote de Limpiville fait mal, regroupement en haut et direction Ypreville sauf pour un fauvillais qui rentre par Trémauville.
Gilbert donne le feu vert à Marie pour un super démarrage vers Ypreville, puis, c’est Sorquainville et la dernière bosse pour arriver à Normanville et retrouver Philippe recherchant désespérément ses camarades perdus dans Fécamp.  Midi sonne avec 57 km au compteur.
Quand au deuxième groupe :
 
Nous sommes dix, dont une toute nouvelle mamie d’un petit Maxime, à aborder le chemin du retour par la vallée de Ganzeville.
Ouf ! les « oiseaux » se sont envolés ; le vent nous est un peu plus favorable ! Nous allons essayer de rentrer tranquillement : il reste près de 25 km à parcourir et tout le monde n’a pas roulé cet hiver…
Nous adoptons une allure « raisonnable »…le vent est très capricieux et les petits faux-plats…sournois ! Passage à Bec-de-Mortagne, puis Daubeuf-Serville et montée dans le bois vers Bénarville. Quelques centaines de mètres et nous obliquons vers Limpiville tandis que l’un de nos Gérard poursuit tout droit sa route. Quelle belle bosse, Monseigneur ! Vite, il faut tout mettre à gauche ! Oh ! Mères-grands (c’est leur fête), que vous avez de grandes dents !
Un petit coup au moral pour  St.,  sur cette « très mauvaise pente », qui, vite, se ressaisit et se hisse au sommet. Les premiers nous attendent. Notre autre chevronné  Gérard et Sylvie rentrent sur Fauville pendant que nous entrons dans la commune particulièrement chère à l’ami Régis. Le vent nous pousse maintenant vers Ypreville-Biville, puis Sorquainville où nous croisons Régis, déjà cité, sur le trajet du retour. Plus que jamais dans le vent…le jeune retraité !
Un dernier effort et Normanville est en vue. 12 heures 15 ! Juste le temps de prendre quelques nouvelles auprès de Marie-Th. arrêtée au stop au volant de sa voiture et nous sommes enfin sur le parking ! Certains ont un peu mal aux jambes mais tous semblent contents de cette équipée et se donnent rendez-vous pour la prochaine…
Un dernier conseil : n’oubliez pas le concours « l’œil du cyclo », lundi soir, sur le site ! Qui va marquer le 2ème point ? Suspens !
Bien sûr : même celle qui est restée sous la couette peut participer… !!
 

Dimanche 22 février. 9h 30. 1ers tours de roues. Vent de sud.35 km.

Il est 9 heures et je m’apprête à partir pour Normanville. Un coup d’œil au thermomètre : 0.4° C. sous abri. Aïe ! Pas terrible pour les frileux ! Bon, mais le soleil est là…Je m’avance jusqu’à la barrière. Il a grêlé cette nuit et les bas-côtés sont encore glissants par endroits…Il va falloir être très attentif…et puis le soleil va faire le reste…Je me mets en route.
J’arrive sur le parking…et je n’en crois pas mes yeux. Telles les perce-neige, primevères et autres fleurs à la sortie de l’hiver, elles sont là nos pédaleuses de charme, affairées autour de leur monture et tout au plaisir de se retrouver…C’est vrai qu’elles doivent en avoir des choses à se dire après une si longue absence…
Ouf ! Enfin un peu de douceur après cet hiver passé entre mecs…Tout le monde n’a pas eu le plaisir de rouler avec S…. !!! Jaloux , va !!!
D’autre cyclos arrivent…des anciens mais aussi quelques visages nouveaux au club : Eric, Laurent, Benoît…qui font connaissance.
9h 30 : Monique, dans une position dont elle a le secret, s’arrange  pour prendre la traditionnelle photo de groupe et c’est le départ de cette nouvelle saison.
Contrairement au mercredi, pas de pression ce dimanche : le parcours va nous emmener vers St Pierre Lavis, Bermonville, Hautot-le-Vatois, Allouville puis retour par Alvimare et Cléville. Yves joue les capitaines de route tandis que Noël et Pierre jouent les serre-files et sont prêts à ramener dans le « droit chemin » les brebis égarées.
L’allure est modérée et les discussions vont bon train. La route est sèche. Nous avons de la chance.
Déjà Allouville. Un coup d’œil en passant au chêne millénaire…Je pense au concours « l’œil du cyclo » qui sera demain sur le site…J’ouvre grand les yeux…j’aimerais bien marquer le premier point !!!
Traversée de la nationale à Alvimare puis arrivée à Cléville. Petite erreur au niveau du parcours vite rectifiée : nous repartons vers Bermonville et suivons la route qui nous mène à bons …porcs…jusqu’à Normanville où nous arrivons comme prévu à 11h 30 et 35 km parcourus.
Encore un bon moment à deviser entre nous autour du verre de l’amitié et c’est l’heure  de se séparer et de se donner rendez-vous mercredi prochain pour les plus chanceux ou dimanche pour les autres.
On compte sur vous mercredi, les filles !